Passez (vraiment) à l'heure d'été

ModeMode


Passez (vraiment) à l'heure d'été

Passez (vraiment) à l'heure d'été


Hep, hep, hep, pas si vite. Ce sont bien des bottines que l'on voit là ? Par plus de 20 degrés ? Il serait temps de songer à mettre aussi vos pieds en été.

(Lire la suite)


Les dernières idées
Noeud pap' please

Noeud pap' please

Attentioooon, top 30 secondes. Je donne un chic d'enfer. J'électrise la plus sage des tenues. Je suis emprunté au vestiaire masculin. Les dandys et les saint-simoniens me kiffent. Je suis, je suis ?

(Lire la suite)

Une créatrice à suivre

Une créatrice à suivre

Ciel gris. Bitume gris. Humeur, ouhla... pas mieux.
Comment réanimer un début de mois de décembre qui se prend pour un film muet (époque pré Technicolor) ? On se posait la question quand on est tombé sur Filigrane.

(Lire la suite)

3 filles, 1 atelier

3 filles, 1 atelier

Hep, hep, hep. Mais qu'est-ce que c'est que ces doigts déserts, ces cous désespérément vides, ces poignets livrés à eux-mêmes ? Il est grand temps de songer à nous habiller tout ça. La planque de créatrices qu'il vous faut, on la connaît. Ça se passe derrière la vitrine du 52 rue Sébastien Gryphe.

(Lire la suite)

New York. Box. DVF.

New York. Box. DVF.

A 18 ans, elle épouse un prince. A 26 ans, elle crée une robe mythique, la wrap dress (vendue à des millions d’exemplaires). A 66 ans, « Forbes Magazine » la sacre femme la plus puissante du monde de la mode. Respect. Aujourd’hui, c’est au tour de My Little de lui faire des avances : miracle, Diane von Furstenberg nous a dit oui.

(Lire la suite)

Les fées des souliers

Les fées des souliers

Celles-là avaient flanché à la soirée de vos 27 ans (danse endiablée)
Celles-ci étaient remisées pour cause de craquage (trop petites ? Méééé non, aïe, je les prends. Aïe.)
Celles-là : sacrifiées sur l'autel de la mode (a t-on décemment encore le droit de sortir avec ça ?)

(Lire la suite)