Week-EndWeek-End


E-mail partenaire : London, Baby !

E-mail partenaire : London, Baby !


"Ce petit haut ? Je l'ai topé à Londres la semaine dernière... Bah attends, de Gare du Nord, je mets moins de temps à aller à Tower Bridge que chez mes parents en banlieue (rire j'me la pète)." Votre cop's parigote va bientôt moins rigoler. Vous aussi, vous allez bientôt traverser le Channel easy. Et gratos avec ça.

(Lire la suite)


Les dernières idées
Week-end au coin du feu

Week-end au coin du feu

Là, maintenant, tout de suite, ce qui vous plairait, c'est de pouvoir vous caler devant une cheminée qui crépite. Parce que l'hiver, c'est long, surtout vers la fin. Et que rien ne remplace la chaleur cajolante d'un vrai feu de bois.

(Lire la suite)

Montagne vintage

Montagne vintage

Le bois du sol au plafond, les peaux de mouton et les motifs à coeur à tire-larigot, sous prétexte qu'on dort à la montagne, ça va, merci. On connaît. Et donc ? Suivez-nous, on vous emmène dans un hôtel d'altitude, fraîchement rénové, qui en met plein la vue. On vous y invite, même.

(Lire la suite)

L'art d'être tranquille chez soi

L'art d'être tranquille chez soi

Vous êtes par là pendant les vacances ? (ton angélique)
QUOI ? Vous ne flairez pas le piège ? Ça y est, ils vont s'incruster, vous priver de votre pyjama fétiche, de vos magazines et même de votre bol de petit déj' préféré. Pile au moment où vous pouviez enfin être peinard chez vous. Réagissez !

(Lire la suite)

Une maison d'hôtes où tout oublier

Une maison d'hôtes où tout oublier

Topo du mois : le calendrier collectionne les ponts. L'humeur est au "un centimètre de bitume de plus et je ne réponds plus de rien". Et le voyant de la réserve d'énergie vient de se mettre à clignoter.
On connaît un endroit qui colle à ravir à la situation.

(Lire la suite)

L'hôtel où l'on voudrait vivre

L'hôtel où l'on voudrait vivre

Prière de faire suivre le courrier à l'Auberge de Banne, place du Fort, jusqu'à nouvel ordre.
On vous aura prévenu, ce lieu est dangereux. Il donne immédiatement envie de changer d’adresse et de fausser compagnie au quotidien. Même le plus indécrottable des citadins se mettrait à douter face à un cadre aussi enjôleur.

(Lire la suite)