Mode
Article précédent  Article suivant

Mieux qu'Ursula Andress

Mieux qu'Ursula Andress

Les spécialités du Brésil ?
Boire à la paille à même les fruits. Danser peu vêtu dans la rue. Vivre à la plage toute l'année.
D'accord, il y a le foot aussi.


Tatiane de Freitas est lyonno-brésilienne. Elle ne fabrique pas de ballons ronds en cuir. Mais des maillots de bain. Sa marque, c'est un peu le meilleur des deux mondes : l'art de vivre caliente de São Paulo, croisé avec le chic à la française. Et le savoir-faire de petites mains qui ont cousu dans les plus grandes maisons de lingerie hexagonales. Rien de moins. Très féminine, sa collection donne envie de se jeter à l'eau. D'ailleurs, plongez là : une tenue de naïade est à rafler. Et Ursula Andress ? Bien elle peut aller se rhabiller.


Tatiane de Freitas
Collection printemps-été en vente ici. À partir de 228€ (ouep, le luxe a un prix)

Facebook Twitter Invitation S'inscrire / Suscribe Forward




Les dernières idées
J'ai plus rien à me mettre

J'ai plus rien à me mettre

L'été indien a beau rayonner de tous ses feux, la morsure du froid est tapie dans l'ombre de ce rab de beaux jours. Or mécaniquement, une fois les vêtements d'été remisés, la penderie semble bien dégarnie.

(Lire la suite)

Le cordonnier des baskets

Le cordonnier des baskets

Les chaussures de ville ? Facile, on sait à qui les confier pour les garder à nos pieds longtemps. Plus complexe quand il s'agit de baskets. Mais les sneakers ont enfin leur sauveur officiel.

(Lire la suite)

Les t-shirts qui parlent vrai

Les t-shirts qui parlent vrai

« Wesh Pelo. »
« Provincial. »
« DÖNER KEBAB. »
« Baltringue. »

(Lire la suite)

Que faire un samedi tout gris ?

Que faire un samedi tout gris ?

Vous connaissez l'adage " marché pluvieux, marché heureux " ?
Filez chez In-sted au Pop Up Market et vous comprendrez.

(Lire la suite)

Ça c'est le pied

Ça c'est le pied

Oh c'est bête, je les aurais adorées en bleu et moins hautes.
Bah voilà. Alma et Juliette, deux passionnées de chaussures, ont été ces éternelles insatisfaites des boutiques.

(Lire la suite)

Voir d'autres idées >>