Restos Bars
Article précédent  Article suivant

Le resto des initiés

Le resto des initiés

Jackie ne prend plus les réservations ("c'était trop le bazar"), Jackie est au four et au moulin, Jackie s'agite, Jackie rouspète. Mais elle est attachante cette Jackie. Depuis plus de 30 ans, cette cuisinière fait bouillir les marmites de son resto biscornu d'Ainay. Comment ça s'appelle ? "Chez Jackie", quelle question !


C'est le genre de resto de quartier où rien ne change jamais. La déco est de bric et de broc, les plats sont rustiques et la liste des habitués est longue. Les fidèles ont même leurs ronds de serviettes attitrés, les veinards. Pas de carte, on vous balance, à votre arrivée, les deux plats du jour. Aujourd'hui, c'était lasagnes, filet de flétan et basta. Vous hésitez pour les desserts ? Allez reluquer les gâteaux alignés sur la table, à l'entrée. On a goûté la tarte au citron et elle avait un bon goût de "reviens-y".

PS : au fait, Jackie ne prend pas non plus les cartes bancaires.

Restaurant Chez Jackie
17 rue Sala, Lyon 2e
12,50 € le plat + dessert
Pas de réservation, pas de numéro de téléphone
Ouvert tous les midis, du lundi au vendredi

Facebook Twitter Invitation S'inscrire / Suscribe Forward




Les dernières idées
Finie la punition

Finie la punition

Petits, ils étaient source d'embrouilles régulières. (Je compte jusqu'à 5)
Après ils ont disparu sous la sauce. (Ah bon, c'était des haricots ?)
Aujourd'hui, le légume est glorifié. (Traduction : hype)
Voici trois adresses qui pratiquent le végétal en mode gourmand.

(Lire la suite)

Jeune chef à suivre

Jeune chef à suivre

Il a préféré Lyon à Paris. Ce serait déjà une raison suffisante de l'apprécier. Mais en plus, ce jeune chef est doué. Et il porte bien son nom.

(Lire la suite)

 L'été, mode d'emploi

L'été, mode d'emploi

Petite terrasse mignonne, au calme et au soleil : check
Ingrédients bio et jus de fruit frais pressés qui filent la patate : check
Gâteaux d'obédience anglo-saxonne à dévorer à toute heure : check.

(Lire la suite)

La cantine des tontons flingueurs

La cantine des tontons flingueurs

- Ah oui, Adrien, c'est celui qui a un côté hidalgo ?
- Oui. Sauf qu'on sait pas lequel...

Si Audiard avait eu une crèmerie attitrée à Lyon, notre billet que ça aurait été chez Aldo et Riton. Du concentré de gouaille et d'accent lyonnais.

(Lire la suite)

La cantine zéro prise de tête

La cantine zéro prise de tête

A Lyon, il y a de plus en plus de lieux dont on peut pousser la porte sans se poser de questions. Quelle que soit l'heure, on y trouvera toujours un truc réjouissant à se mettre sous la dent. Dernier exemple en date, Stamtich, une cantine néo-alsacienne, aérée et joliment contemporaine.

(Lire la suite)

Voir d'autres idées >>