Déco
Article précédent  Article suivant

Elle est au bout du rouleau

Découvrez notre papier peint dessiné par Kanako


Kanako, l'illustratrice de My Little Paris, est au bout du rouleau : celui des papiers peints qu'on est tout fiers d'avoir fait avec Papermint, le tandem de créateurs père-fille qui réveille les murs blafards avec leurs papier peints frais comme la rosée du matin : le premier qu'on a créé, on l'a appelé Les nageuses. Le second, Au coin de la rue, vient tout juste d'être imprimé dans leur atelier à Paris. Dessus, Kanako a dessiné les façades de nos adresses parisiennes fétiches que vous découvrirez bientôt sur le mur de votre salle de bain ou de votre salon ... Attention, ils sont en édition limitée. 3,2,1 ... C'est parti.

Papier peint Papermint X My Little Paris Les nageuses, et Au coin de la rue, en édition limitée à partir de 34,90€ sur paper-mint.fr
Ils sont prêts à coller, juste un peu d'eau, et en 2 minutes c'est fait.

Facebook Twitter Invitation S'inscrire / Suscribe Forward




Les dernières idées
E-mail partenaire : Une boutique comme à la maison

E-mail partenaire : Une boutique comme à la maison

Avertissement : My Little Lyon décline toute responsabilité en cas d'envie de vous attabler sur la grande table en bois, vous affaler au milieu des coussins du canapé ou de vous rhabiller en passant devant le vestiaire. Parce qu'attention, vous n'êtes pas à la maison justement : bienvenue dans votre nouveau QG lifestyle de Lyon.

(Lire la suite)

Shopping créatif

Shopping créatif

Un mot trop haut à se faire pardonner. Une récompense à s'octroyer.
Un mois de décembre à vivre avec sérénité. Un mérite à souligner. Une ambiance à camper.

(Lire la suite)

La boutique déco qui fait voyager

La boutique déco qui fait voyager

- Euuuh, on n'a pas notre passeport, on peut entrer quand même ?
Une poignée de mètres carrés, un seul pas franchi depuis le seuil de la porte et Lyon semble déjà à des milliers de kilomètres.

(Lire la suite)

Les meubles à histoire(s)

Les meubles à histoire(s)

Celui-là a enregistré les rêves d'une ribambelle d’enfants sans montrer le moindre signe de lassitude (ancien lit de dortoir). Sa voisine n’a jamais pipé mot des secrets d’alcôve dont elle a été témoin (coiffeuse des années 60). Un autre a affronté des mers d’encre en gardant la tête haute (bureau d’écolier en formica). Ce sont les meubles à histoire(s) de Sandie et Guillaume.

(Lire la suite)

Voir d'autres idées >>