Cabane chambre d'hôtes Lyon
Week-End
Article précédent  Article suivant

Hibernez à 10 min de Bellecour


  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    La cabane spéciale hibernation

  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    Vous entrez ?

  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    Faites le tour du propriétaire

  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    Et si vous commenciez par un bon bain brûlant ?

  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    Admirer Lyon by night par la fenêtre

  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    Les objets chinés par Véronique, fan de déco

  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    Votre table pour dîner les yeux dans les yeux

  • Hibernez à 10 min de Bellecour

    Bonne nuit !


-8°C dehors. Et soudain, une folle envie : et si j'hibernais ? Pour de vrai. Portable éteint, avec un bon bouquin et votre moitié en guise de bouillotte. Plus cosy qu'une caverne d'ours, on a un endroit pour ça : la cabane secrète de Véronique à 10 min de la place Bellecour.


Vous n'aurez rien à faire. Juste à vous pelotonner sous une couette, renaître dans un bain brûlant, picorer les bons petits plats de votre hôte et admirer les lumières de Lyon by night par la fenêtre embuée. Le tout sans bouger de votre cabane douillette perchée sur les hauteurs de Lyon. Ce petit bout de paradis se loue à la nuit. Surveillez de près les températures. Le thermomètre va encore piquer du nez cette semaine ? Réservez la cabane, embarquez votre amoureux(se) et déclarez-vous officiellement "en grève de l'hiver".

La cabane spéciale hibernation à 10 min de Bellecour
Visitez-la en visionnant notre diaporama
130 € la nuit (petit dej' compris), possibilité de dîner sur place
Réservez la cabane ici ou au 06 82 07 36 04





Les dernières idées
Montagne vintage

Montagne vintage

Le bois du sol au plafond, les peaux de mouton et les motifs à coeur à tire-larigot, sous prétexte qu'on dort à la montagne, ça va, merci. On connaît. Et donc ? Suivez-nous, on vous emmène dans un hôtel d'altitude, fraîchement rénové, qui en met plein la vue. On vous y invite, même.

(Lire la suite)

L'art d'être tranquille chez soi

L'art d'être tranquille chez soi

Vous êtes par là pendant les vacances ? (ton angélique)
QUOI ? Vous ne flairez pas le piège ? Ça y est, ils vont s'incruster, vous priver de votre pyjama fétiche, de vos magazines et même de votre bol de petit déj' préféré. Pile au moment où vous pouviez enfin être peinard chez vous. Réagissez !

(Lire la suite)

Une maison d'hôtes où tout oublier

Une maison d'hôtes où tout oublier

Topo du mois : le calendrier collectionne les ponts. L'humeur est au "un centimètre de bitume de plus et je ne réponds plus de rien". Et le voyant de la réserve d'énergie vient de se mettre à clignoter.
On connaît un endroit qui colle à ravir à la situation.

(Lire la suite)

L'hôtel où l'on voudrait vivre

L'hôtel où l'on voudrait vivre

Prière de faire suivre le courrier à l'Auberge de Banne, place du Fort, jusqu'à nouvel ordre.
On vous aura prévenu, ce lieu est dangereux. Il donne immédiatement envie de changer d’adresse et de fausser compagnie au quotidien. Même le plus indécrottable des citadins se mettrait à douter face à un cadre aussi enjôleur.

(Lire la suite)

Tu viens ce week-end ?

Tu viens ce week-end ?

Levons un tabou :
Avoir des amis, c'est bien.
Avoir des amis qui s'incrustent dans votre canapé-lit plus de deux nuits d'affilée, c'est… chiant.
Virez-les, on a mieux à leur proposer : des apparts charmants/de dingue/avec vue à booker pour un week-end ou plus. Et si il/elle vous rétorque : "Ouais mais chez toi, c'est gratuit", précisez qu'il en va de la survie de votre amitié.

(Lire la suite)

Voir d'autres idées >>