InsoliteInsolite


Le club des fous de tomate

Le club des fous de tomate


Vous ne pensez qu'à ça. Vous ne parlez que de ça. Vous la dévorez des yeux dès que vous l'apercevez. Nous aussi. Alors quand on a rencontré le plus grand expert de la tomate, on a eu envie de créer un Club avec lui. Cet été, rejoignez le Club des fous de tomate et recevez les 7 newsletters éphémères qui ne parlent que de ça.

(Lire la suite)


Les dernières idées
 On se fait plaisir

On se fait plaisir

On la voulait depuis longtemps cette appli. Votre BFF sans les crises. Celle qui sait exactement ce que vous voulez. Celle qui glisse des surprises dans votre Smartphone tous les jours : des ventes très privées, des réduc’, des cadeaux. Téléchargez gratuitement notre nouvelle My Little App sur votre Iphone ici ou sur votre Android là. Attention, on a mis le paquet.

(Lire la suite)

Le sac de Mary Poppins

Le sac de Mary Poppins

Quand Amélie est tombée il y a 1 an sur une usine de tissus d'ameublement en faillite, elle a tout de suite racheté sa "mémoire" : des milliers et des milliers de rouleaux. Puis elle a commencé à fabriquer un sac qu'elle a donné à une de ses copines. Un deuxième, un troisième... c'est comme ça qu'est né Marli.

(Lire la suite)

Allô ? Allô ? Ça va couper...

Allô ? Allô ? Ça va couper...

Vous voyez la lumière au bout du tunnel ?

(Lire la suite)

E-mail partenaire : La soirée sans gueule de bois

E-mail partenaire : La soirée sans gueule de bois

Soirée mousse : mauvaise idée.
Soirée tenue chic détail choc : mauvais goût.
Soirée open bar : mauvais lendemain.
My Little Marseille dit STOP aux soirées ratées. Mieux, My Little Marseille vous invite à une soirée qui va vous faire du bien, beaucoup de bien.

(Lire la suite)

E-mail partenaire : Ceci est un plan diabolique

E-mail partenaire : Ceci est un plan diabolique

Très diabolique. A reproduire chez vous. Lisez, vous comprendrez.
Euro 2016 cet été = supporters au taquet = hôtels déjà blindés = supporters prêts à tout pour trouver un toit à Marseille = vous n'habiteriez pas à Marseille vous ?

(Lire la suite)