Ciné-brunch à la Buzine
Restos Bars
Article précédent  Article suivant

Ciné-brunch

Ciné-brunch


Imaginez Audrey Hepburn, une tasse de thé à la main, pensive devant les collines du Garlaban. Mastroianni, tout sourire, lui sert des petits pains bios ; Marlon Brando s’occupera plus tard des œufs brouillés. Mise en scène improbable ? Peut-être pas…


Au Château de la Buzine, le brunch du dimanche midi est suivi d’une séance de ciné. Au nom des grands classiques du 7eme art, on abandonne volontiers le soleil et les dernières cigales de l’été pour une salle obscure. Jules et Jim, Marilyn, ou le charme d’Errol Flynn dans Captain Blood ... Après ces séances du dimanche, même votre café tristounet du lundi matin aura un air de cinéma.

Invitez vos amies à bruncher.
Brunch à 12h. Séance à 14h. Forfait ciné et brunch à volonté : 16€
Réservation auprès du restaurant « la table des secrets » : 04 91 27 07 63
Château de la Buzine, 56 Traverse de la Buzine, 11e. 04 91 45 27 60





Les dernières idées
Un resto gastro en 45 min chrono

Un resto gastro en 45 min chrono

Perdre du temps au resto sous prétexte qu'un chef d'exception est derrière les fourneaux ? Pipeau. Pas le temps. Mais besoin d'une vraie pause de midi. Regardez par la Fenêtre...

(Lire la suite)

Le resto du lundi soir

Le resto du lundi soir

Le lundi soir est comme une page arrachée sur l'agenda : rien n'est jamais prévu. Voilà donc l'occasion de programmer un resto de dernière minute. Tirez vos amis par la manche pour les mener vers le Cabanon du Cours, le resto du Cours Ju' qui met du baume au cœur.

(Lire la suite)

3 brunches qui changent du brunch

3 brunches qui changent du brunch

Trois brunches, trois ambiances différentes. Un aller-retour dominical, loin des grands classiques.

(Lire la suite)

Du nouveau pour midi

Du nouveau pour midi

"Je ne sais pas comment qualifier ma cuisine" avoue Georgiana. "C'est moi, c'est mon âme, voilà tout". La chef la plus sympathique de la ville vient de créer son restaurant : "Chez Georgiana", tout simplement.

(Lire la suite)

Le plat qui réconforte

Le plat qui réconforte

On a enfin trouvé de quoi concurrencer l'affreux gigot familial du dimanche : "le boeuf Wellington". Ce petit bout de poésie qui s'inscrit dans nos assiettes hivernales, va vite devenir un grand classique. A Marseille, un seul resto sait le faire.

(Lire la suite)

Voir d'autres idées >>