Santo Cachon: le resto incontournable du moment
Restos Bars
Article précédent  Article suivant

Ne le dites à personne

Ne le dites à personne


Un souffle latino fait tourbillonner le cercle très fermé des amateurs de nouveautés. Il s'y murmure l'adresse d'un resto incontournable. Son nom? On vous le donne : El Santo Cachon.


A peine ouvert, le lieu affiche déjà complet. Certaines accuseront le sourire de Cristobal, d'autres, ses affriolants empanadas. Inutile de chercher plus loin, ce chausson délicatement croustillant, farcis au bœuf, olives et raisins ne se déguste qu'ici. Evidemment, comme dans les échoppes de Santiago, on se laissera aussi tenter par le savoureux Pastel de Choclo à la purée de maïs et basilic. Pour finir la soirée, envoutée par un air de Cumbia, on dira OUI à Cristobal pour un dernier verre de Pisco, le cocktail national chilien.

El Santo Cachon, 40 rue Ferrari, 5e.
Tél: 06 95 99 45 93
Ouvert du mardi au samedi de 19h à minuit.

Marre des sushis? Ce soir c'est empanadas party !







Les dernières idées
Un resto gastro en 45 min chrono

Un resto gastro en 45 min chrono

Perdre du temps au resto sous prétexte qu'un chef d'exception est derrière les fourneaux ? Pipeau. Pas le temps. Mais besoin d'une vraie pause de midi. Regardez par la Fenêtre...

(Lire la suite)

Le resto du lundi soir

Le resto du lundi soir

Le lundi soir est comme une page arrachée sur l'agenda : rien n'est jamais prévu. Voilà donc l'occasion de programmer un resto de dernière minute. Tirez vos amis par la manche pour les mener vers le Cabanon du Cours, le resto du Cours Ju' qui met du baume au cœur.

(Lire la suite)

3 brunches qui changent du brunch

3 brunches qui changent du brunch

Trois brunches, trois ambiances différentes. Un aller-retour dominical, loin des grands classiques.

(Lire la suite)

Du nouveau pour midi

Du nouveau pour midi

"Je ne sais pas comment qualifier ma cuisine" avoue Georgiana. "C'est moi, c'est mon âme, voilà tout". La chef la plus sympathique de la ville vient de créer son restaurant : "Chez Georgiana", tout simplement.

(Lire la suite)

Le plat qui réconforte

Le plat qui réconforte

On a enfin trouvé de quoi concurrencer l'affreux gigot familial du dimanche : "le boeuf Wellington". Ce petit bout de poésie qui s'inscrit dans nos assiettes hivernales, va vite devenir un grand classique. A Marseille, un seul resto sait le faire.

(Lire la suite)

Voir d'autres idées >>